A ne pas manquer

Le musée résonnera le 16 juin du bruit des enclumes dans un concert incandescent inédit. Trois forges fonctionneront dans la cour pour inviter les visiteurs à observer et même à s’initier au travail du fer. Tout le savoir faire des maîtres du métal sera présenté et les secrets de cet Lire la suite…

Dimanche 7 avril, réouverture

Voici venu le moment de vous accueillir au musée après les travaux de cet hiver. A l’intérieur : des collections réagencées, des ateliers repositionnés, des éclairages améliorés – à l’extérieur : des parterres entièrement renouvelés vous attendent. Et preuve de notre vitalité, de nouveaux bénévoles ont rejoint le musée : Lire la suite…

Affiche salon Baleadenn 2019

Le musée au salon Baleadenn

Le salon de la randonnée aura lieu le weekend prochain, samedi 9 et dimanche 10 mars salle de l’Astrolabe au Relecq-Kerhuon. L’office de tourisme la presqu’île de Crozon sera l’invité d’honneur de ce 8ème salon. Bien entendu, le Musée vivant des vieux métiers d’Argol y sera, aux côtés des trois Lire la suite…

Par Jean-Luc, il y a
Fête d'automne

Derniers rendez-vous d’octobre

Pomme, châtaigne, potimarron, citrouille sont aux rendez-vous ces derniers après midi d’octobre avant la mise en sommeil du musée. Dimanche, venez tester connaissances et sagacité au travers du quizz qui vous sera proposé. De superbes lots à la clef.

C’est vous qui le dites

Le Musée des vieux métiers vivants est le plus excitant des musées que j’aie jamais visités. Il montre non seulement les choses, il les éveille à la vie et permet ainsi un voyage dans le temps passé, un temps où la vie était bien différente.

Pourquoi est-ce si excitant ? L’exposition comprend diverses activités artisanales réalisées par des bénévoles. Au cours de notre visite, par exemple, le beurre a été produit, qui pouvait être goûté plus tard. La vie paysanne est devenue tangible et expliquée très pertinemment. Des personnes d’âges différents y interviennent, certaines depuis que le Musée y a été créé, au début des années 1980. (suite…)

Par Jean-Luc, il y a