Une personne de Landrévarzec me téléphone et me propose gratuitement un piano mécanique. Il servait autrefois à faire danser les jeunes dans un café du village. Nous allons le chercher. Hervé HICHER le traite contre les vers. Il ne fonctionne plus car les fils des marteaux sont pourris et le bois est véreux en de nombreux endroits. Je fais venir un spécialiste, celui-ci lève les bras au ciel en nous disant : « Tout est à revoir » Le devis qu’il nous présente, avoisine les 8 000 euros. Le département prendrait en charge 25% de la somme, 75% restant à la charge du musée. La somme est importante, mais j’insiste pour que la réparation soit faite, car je pense qu’en jouant un des 10 airs anciens qui sont sur le cylindre, nous ferions grand plaisir aux visiteurs. Finalement l’expert déclare : « Quand la réparation sera faite, il y aura 400 Kg de pression sur le bois » Cette précision nous fait renoncer à la réparation, car notre piano fragilisé par les vers, n’aurait pas résisté. Nous enlevons le cache de devant et ainsi le public voit parfaitement la mécanique du fonctionnement de l’appareil.

Catégories : Billets