Marguerite le Lann est décédée le 31 août à l’âge de 74 ans. Connue au musée vivant des vieux métiers sous le diminutif de Guite, elle en était une figure historique et emblématique. En effet, bénévole active de longue date, elle en avait assuré la présidence durant quatre années.

Toujours soucieuse de transmettre fidèlement ce qu’elle avait appris au cours d’une vie laborieuse, elle ne transigeait ni dans les activités dont elle faisait la démonstration, ni avec les valeurs qui l’animaient. Par exemple, afin d’éviter l’usage de serviettes jetables, elle avait confectionné à la main des dizaines de serviettes de tissu, sur lesquelles elle offrait à la dégustation les kouign qu’elle cuisinait comme personne.

Guite était capable d’animer différents ateliers au musée et elle l’a représenté avec conviction et énergie lors de nombreux déplacements. Outre la fabrication du savon comme sa « mère la faisait pendant la guerre », elle savait utiliser le rouet pour filer le lin, par exemple. De plus ses talents de brodeuse et de dentelière ne sont plus à démontrer et en particulier, la confection du filet et la broderie sur filet n’avaient pas de secret pour elle.

Même si elle renseignait volontiers les visiteurs du musée vivant, elle estimait que l’observation primait dans l’apprentissage ; ainsi encourageait-elle à s’assoir pour regarder ses mains former avec précision les fleurs et autres volutes, avec l’aiguille et le fil de coton.

Un des souhaits qu’elle a exprimés lors d’une dernière intervention au musée vivant, est celui de former une personne à la confection de la dentelle au filet, afin de lui succéder dans l’animation de cet atelier.

Marguerite Le Lann laisse une trace indélébile au musée vivant des vieux métiers, comme dans le cœur de ceux qui ont eu la chance de la rencontrer, elle leur manque déjà.

19 mai 2002 à Brétigny sur Orge

19 mai 2002 à Brétigny sur Orge, Guite brode sur un filet

 

Broderie sur filet

Catégories : Broderie